Actualités de l'Hôtel des Etats-Unis Opéra
 

Activités & Loisirs quartier Opéra à Paris
Pourquoi devez-vous absolument voir la Place Vendôme, située à seulement 7 minutes de l’hôtel ?

Mots-clés : visites
  17 Octobre 2014

Place Vendôme : Une des plus belles places du monde à 7 minutes de l’hôtel des Etats-Unis Opéra

Ce magnifique ensemble architectural regroupe 28 hôtels particuliers, souvent classés monuments historiques.


C’est l’architecte Mansart qui eut l’idée de la place et en dessine les perspectives octogonales. Il fut le premier architecte du Roi Louis XIV. Il réalisa notamment plusieurs monuments du château de Versailles, dont la chapelle, l’église Notre-Dame de Versailles et le Grand Trianon.

L'architecture du Château-neuf de Meudon, par Mansart, ressemble curieusement à celle des monuments de la place Vendôme
L'architecture du Château-neuf de Meudon, par Mansart, ressemble curieusement à celle des monuments de la place Vendôme

L'Hôtel de Bourvallais, est le siège du ministère de la Justice. Il appartenu à Poisson de Bourvallais, escroc mis en prison à La Bastille, qui le céda contre sa liberté.

L'Hôtel de Gramont porte aujourd’hui le nom d'Hôtel Ritz, qui est l'un des plus beaux et plus grands palaces de la capitale française.

Le premier lieu de la haute Joaillerie à Paris

Le premier joaillier à s'implanter place Vendôme est Boucheron en 1893. Cartier s’y s’installe en 1898 suivit par Chaumet en 1902 puis par Van Cleef & Arpels en 1906.

En 1997, Chanel ouvre sa boutique consacrée à l'horlogerie et à la joaillerie. Gabrielle Chanel aimait beaucoup la place Vendôme où elle séjourna de nombreuses années. On dit que la forme de la place lui inspira celle de la bouteille du fameux numéro 5.


L’histoire de la colonne de la place Vendôme

La place Vendôme avec la statue de Louis XIV
La place Vendôme avec la statue de Louis XIV

Coups d'états, révolutions, mariages royaux ont animé cette place. Erigée à l’origine pour incarner la grandeur du Roi Soleil, cette place a vécu le passage de l’histoire. La statue du monarque est détruite sous la révolution en août 1789. Une nouvelle colonne est installée en 1810 surmontée d’une statue de l’empereur Napoléon 1er en Caesar. 1200 cannons en bronze issus d’une prise de guerre de l'empereur sont coulés pour réaliser la colonne. La statue qui la surmonte est remplacée en 1830, sous le règne de Louis Philippe, par une nouvelle statue de l’empereur en « petit caporal », puis à nouveau substituée par une copie de la 1ère statue de Napoléon. La colonne est à renversée en 1871 par les communards puis remise en place en 1873. Le peintre Gustave Courbet qui avait participé à la destruction de la colonne fut condamné à payer une partie des frais. Il se réfugia alors en Suisse et ne paya jamais.

La colonne Vendôme est actuellement en réfection.

Destruction de la colonne Vendôme sous la commune
Destruction de la colonne Vendôme sous la commune