Actualités de l'Hôtel des Etats-Unis Opéra
 

Activités & Loisirs quartier Opéra à Paris
L'enlèvement au sérail à l'Opéra Garnier. Comment avoir les places au meilleur prix ?

Mots-clés : spectacles
  26 Septembre 2014

L’enlèvement au sérail de Mozart est présenté du 16 octobre 2014 au 15 février 2015 à l’Opéra Garnier, à 3 minutes de l’hôtel des Etats-Unis Opéra.

Quelques mots sur « l’enlèvement au sérail »

Mozart à composé l’enlèvement au sérial en 1782, à l’âge de 25 ans, à l’apogée de sa maturité musicale.  C’est le premier Opéra du maître de musique écrit en allemand et alternant pièces chantées et parties parlées.

Il raconte la tentative, par le riche Belmonte, d'enlever sa fiancée Konstanze, prisonnière dans le palais du Pacha turc Selim.

C’est une œuvre légère écrite pour le divertissement. Comme l’action se passe dans le palais d’un pacha du XVIIIe siècle, la musique est exotique (triangles, cymbales et grands tambours…) 

Durée du spectacle : 2H40 – Un entracte

Orchestre et chœur de l’Opéra de Paris 

Voir un Opéra de Mozart à l’Opéra Garnier à partir de 10 €

Assister à un opéra à Garnier est forcément inoubliable mais n’est pas forcément cher. Tout dépend de la date et de la qualité de la place choisie. Les tarifs s’étalent de 10€ à 240€. Il y a 19 représentations. Programmez votre voyage à l’avance pour profiter des meilleurs tarifs.

Lien français : http://www.operadeparis.fr/saison-2014-2015/opera/l-enlevement-au-serail-mozart?genre=1

Lien anglais : http://www.operadeparis.fr/en/saison-2014-2015/opera/l-enlevement-au-serail-mozart?genre=1

Il existe aussi une adresse pour profiter de place de catégorie 1 à -50%.

Le kiosque de la Madeleine est ouvert du mardi samedi de 12h30 à 20h00 et le dimanche de 12h30 à 16H00. Les places sont vendues pour le jour même.

Adresse : 15 Place de la madeleine.

La petite histoire sur « l’enlèvement au sérail »

L’empereur Joseph II, qui avait commandé l’Opéra à Mozart avait dit : « Trop de notes pour les oreilles de mes Viennois ». A cette remarque Mozart répliqua : « Pas une de trop, Sire ! »