Actualités de l'Hôtel des Etats-Unis Opéra
 

Nos coups de cœurs dans le quartier de l’Opéra Garnier
Notre sélection de films qui vous donnera envie de voir ou de revoir Paris !

Mots-clés : spectacles
  25 Septembre 2019

Se balader dans Paris, c’est se croire parfois dans un film.

Ses rues pavées, ses parisiennes, ses places majestueuses, ses grands ponts, son mystère.
Depuis des décennies, Paris inspire bien des cinéastes, mettant en lumière ses nombreux quartiers, ses spots fétiches et son ambiance éclectique.
(Re)découvrez la ville lumière à travers notre sélection de films spéciale Paris.

« Paris je t’aime » de Cédric Klapisch

18 cinéastes déclarent leur flamme à Paris et nous dévoilent leur vision intime de la capitale. Une plongée dans chaque arrondissement de Paris, des histoires d’amour avouées, croisées, incongrues, étourdissantes ou malmenées. 

Au-delà des clichés, le film nous livre une vision décomplexée de la ville, mettant en lumière ses sublimes paradoxes.

Dans le court métrage destiné au 14ème arrondissement, une touriste américaine assise sur un banc public nous livre « c’est le moment où j’ai commencé à aimer Paris. Et le moment où j’ai senti que Paris m’aimait. »

Et, à cet instant, nous aussi on en est retombés éperdument amoureux.

« Minuit à Paris » de Woody Allen

C’est quoi, Paris, dans l’œil amoureux de Woody Allen ? Une douceur de vivre, une grâce espiègle ?
Fou amoureux de cette ville, le réalisateur nous emmène dans une romance d’une puissante légèreté.
On suit l’histoire d’un scénariste hollywoodien séjournant avec son épouse américaine à Paris. Coincé entre ses beaux-parents ultra conservateurs et un ami d’université pédant et hautain, il échappe un soir à cette pesante atmosphère lorsqu’une mystérieuse automobile le prend à bord. Le voici propulsé dans les années 20, avec Hemingway, le couple Fitzgerald, Picasso et sa maîtresse Adriana…

En assumant avec brio les clichés, le film est une déclaration ouverte à la beauté des temps anciens, à Paris, et à l’amour.

« Le fabuleux destin d’Amélie Poulain » de Jean-Pierre Jeunet

Un grand classique, de vieux clichés mais la carte postale est trop belle pour ne pas avoir envie de s’y perdre !

Retirée dans son univers intérieur plein de fantaisie, nous suivons l’histoire d’Amélie. Travaillant dans un café à Montmartre, elle y croise chaque jour toutes sortes d’originaux. Justicière, elle se décide à répandre le bonheur dans la vie des gens qui l’entourent.

Avec une caméra en liberté, désinvolte et sinueuse, nous suivons son quotidien dans les ruelles pavées de Paris, ses enquêtes loufoques et son premier coup de foudre.

Comme dans un cliché assumé, nous partons pour une virée en liberté dans un Paris, insouciant, volatil et poétique.

 

« Two days in Paris » de Julie Delpy

Marion, véritable frenchy du 14ème arrondissement de Paris, présente sa ville natale et sa famille à Jack, un architecte New Yorkais avec qui elle partage sa vie aux Etats-Unis.

Entre malentendus culturels et déjeuners franchouillards délirants avec ses parents altermondialistes, on suit ce couple se découvrir, se disputer et s’aimer dans les rues de Paris.