Actualités de l'Hôtel des Etats-Unis Opéra
 

Activités & Loisirs quartier Opéra à Paris
Envie de qualité et de ménager votre portefeuille tout près de l’hôtel ?

Mots-clés : restaurant
  31 Juillet 2018

Nous vous avions parlé il y a tout juste trois ans de cette belle adresse située à 10 minutes à pied de l’hôtel Etats-Unis Opéra. Nous y avons fait un nouveau passage.

La salle, qui offre une cuisine ouverte, n’a pas changé et est toujours aussi agréable. C’est épuré, chaleureux, les tables sont espacées et la salle n’est pas bruyante, même lorsque le restaurant est complet.


Zébulon c’est de la gastronomie accessible. En semaine pour le déjeuner, l’entrée plat est à 22 € et le repas complet à 28 €. Pour le diner, l’ardoise renouvelée tous les mois se compose de 5 entrées, 5 plats et 3 desserts pour 45€. Le menu dégustation 6 temps est proposé à 65€.

La carte des vins est très fournie. On y trouve de grands noms mais aussi une belle sélection de vins bio et naturels issus de petits récoltants.

Le chef s’appelle Takashi Aoki. Formé à Tokyo, il quitte le Japon pour poursuivre sa carrière en France où il travaille entre autres au Clos des Sens (**) à Annecy, au Suquet à Laguiole (**) aux côtés de Michel Bras et à l’Ambroisie (***), place des Vosges.

Takashi Aoki est particulièrement agile pour sublimer des produits de qualité en limitant leur transformation, et pour créer de très belles associations de saveurs toutes en finesse et subtilité. Ses plats sont des rencontres culturelles aux évocations nippones où il est difficile d’identifier les saveurs tant les mariages sont fins.

La vaisselle est belle et les assiettes sont très bien dressées.

On commence avec un bar mariné, vinaigrette de sésame et topinambours agrémenté d’une sauce curry. La fraicheur des produits est remarquable. C’est doux, suave, c’est un bel assemblage aux saveurs subtiles.

On commence avec un bar mariné, vinaigrette de sésame et topinambours agrémenté d’une sauce curry. La fraicheur des produits est remarquable. C’est doux, suave, c’est un bel assemblage aux saveurs subtiles.
On commence avec un bar mariné, vinaigrette de sésame et topinambours agrémenté d’une sauce curry. La fraicheur des produits est remarquable. C’est doux, suave, c’est un bel assemblage aux saveurs subtiles.
Il y a également le bœuf mariné, purée d'avocat, champignons, passion, coriandre et sumac. Là encore on est étonné par les saveurs qui se marient magnifiquement et dont on ne sait pas tout à fait d’où elles viennent. Tendreté du bœuf irréprochable.
Il y a également le bœuf mariné, purée d'avocat, champignons, passion, coriandre et sumac. Là encore on est étonné par les saveurs qui se marient magnifiquement et dont on ne sait pas tout à fait d’où elles viennent. Tendreté du bœuf irréprochable.
On poursuit avec un gigot d’agneau, écrasé de pomme de terre au persil, salsifis, sarrasins et épices. Cet agneau a été confit 8 heures. Je vous laisse imaginer la texture et la saveur qu’il dégage.
On poursuit avec un gigot d’agneau, écrasé de pomme de terre au persil, salsifis, sarrasins et épices. Cet agneau a été confit 8 heures. Je vous laisse imaginer la texture et la saveur qu’il dégage.
Il y un pressé de veau, asperges vertes, blettes et ail des ours.
Il y un pressé de veau, asperges vertes, blettes et ail des ours.

L’ail des ours se trouve en forêt à partir de la fin du mois de mars, au moment où l’ours termine son hibernation. Quant à la blette que notre chef a choisi jeune, c’est un légume aujourd’hui délaissé car il fane très vite et doit être consommé frais. Il offre un craquant, qui accompagné d’une vinaigrette très pétillante, est un très bel accompagnement à ce veau tout aussi subtil. Une belle recette d’été.

On arrive aux desserts avec ce sponge cake, framboises, mures, raisins, purée d’abricots et sorbet granny Smith. C’est une bonne idée que d’avoir mélangé ce gâteau au goût plutôt neutre avec une purée d’abricot, qui apporte l’acidité, des fruits d’une qualité irréprochable et le sorbet qui amène la fraicheur.

Et enfin, encore de belles couleurs et de belles associations avec ce cake citron, crémeux de mangues, passion et sorbet coriandre. Il y a du craquant, du fondant et du crémeux aux saveurs bien complémentaires.

Nous avons agrémenté tout cela d’un Menetou-Salon 2016, servi légèrement frais, de chez Philippe Gilbert, qui a donné tout son corps sans excès masculin, particulièrement sur le Gigot d’agneau (40€).

Le service est un peu jeune mais cependant sympathique. On sera bien avisé de demander un commentaire sur le plat convoité dont les produits peuvent varier à la marge en fonction du marché.

La réservation est fortement recommandée.

Bon appétit.

 

ZÉBULON

10 Rue de Richelieu, 75001 Paris

DU Lundi au samedi de 12h00 à 14h00 et de 19h30 à 22h00

https://www.zebulon-palaisroyal.com/