Actualités de l'Hôtel des Etats-Unis Opéra
 

Activités & Loisirs quartier Opéra à Paris
L’essentiel sur l’un des plus vieux et célèbres musées de Paris

Mots-clés : visites
  25 Mai 2018

Fondé en 1882, le musée Grévin compte parmi les plus vieux musées de Paris. Il est créé à l’initiative du journaliste Arthur Meyer, qui dirige alors le quotidien Le Gaulois et souhaite montrer les personnages faisant la une de ses journaux.

Le musée immortalise des tableaux marquants de l’histoire de France comme la captivité de Jeanne D’arc pendant son procès, celle de Louis XVI au temple ou l’assassinat de Marat par Charlotte Corday. Les personnages de cire sont mis en scène dans un décor toujours réaliste, parfois dramatique, qui donne un réalisme saisissant.

Le premier sculpteur à qui s’est adressé Arthur Meyer est le caricaturiste Alfred Grévin. Les deux hommes s’emploient surtout à faire vivre les faits divers et ne reculent devant aucun obstacle pour renforcer le réalisme de leur projet. Ayant acquis une véritable guillotine, mise en scène dans un tableau présentant une exécution, Arthur Meyer se résout à la céder au musée Madame Tussaud après qu’une femme visitant Grévin, ait reconnu la tête tranchée de son fils dans le panier au pied de la guillotine.

A gauche, Marat Assassiné - Jacques Louis David, 1793. A droite, Marat assassiné par Charlotte Corday au Musée Grévin. La baignoire de la scène est l’authentique baignoire Sabot ayant appartenu à Marat
A gauche, Marat Assassiné - Jacques Louis David, 1793. A droite, Marat assassiné par Charlotte Corday au Musée Grévin. La baignoire de la scène est l’authentique baignoire Sabot ayant appartenu à Marat

Le musée présente plus de 200 figures de cire dans des galeries et dans un décor soigné d’un style baroque flamboyant.

Salle des colonnes
Au troisième rang est assis Charles Aznavour
Au troisième rang est assis Charles Aznavour
Le palais des Mirages. Le premier son et lumière est créé en 1806 pour l’exposition universelle
Le palais des Mirages. Le premier son et lumière est créé en 1806 pour l’exposition universelle

Le Musée dispose d’un théâtre à l’italienne de plus de 200 fauteuils qui est un lieu historique. Il est inscrit à l’inventaire des monuments historiques en 1964 par André Malraux. On y projette en 1892 le premier dessin animé du monde : « Pauvre Pierrot ». Georges Méliès y fait ses débuts. Le lieu a été décoré par Antoine Bourdelle et Jules Chéret.

Une quinzaine de corps de métier est nécessaire pour réaliser une « figure » :  mouleurs, sculpteurs, peintres, implanteurs, costumiers, prothésistes dentaire et oculaire, accessoiristes, peintres décorateur…Les visages sont modelés en terre glaise ou plastiline au cours de séances de pose ou à partir d’images classiques ou 3D.

150 heures en moyenne sont nécessaires pour réaliser la seule étape de la sculpture du visage. Le coût global d’une statue est de 50000 à 60000€ et prend six mois.
150 heures en moyenne sont nécessaires pour réaliser la seule étape de la sculpture du visage. Le coût global d’une statue est de 50000 à 60000€ et prend six mois.

Le Musée dévoile les secrets de fabrication de ses figures. Les enfants se donneront à cœur joie de toucher la cire, la résine, les yeux, les cheveux, les tissus, sentir l’odeur de la cire chaude ou de la peinture à l’huile.

Le musée propose également aux enfants de 7 à 12 ans un voyage à travers le passé et l’actualité contemporaine par groupe d’une quinzaine de participants, en compagnie d’un comédien jouant une personnalité et accompagnant la découverte de plus de 200 personnages. Les enfants sont invités en début de parcours, à choisir un costume et le personnage qu’ils vont illustrer.

 

MUSÉE GRÉVIN

10 Boulevard Montmartre, 75009 Paris

De 10h00 à 18h00 du lundi au vendredi et de 9h30 à 19h00 samedi, dimanche et jour férié

Billetterie : http://www.grevin-paris.com/fr/page-offre/nos-offres